UN OCÉAN DE RIDES

Conte / À partir de 14 ans / 50 min

Histoires et mélodies de nos vieilleries

création

2018

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

 

À partir de 14 ans

Durée : 50 minutes

Conté par Julie Dufils

Aucun besoin spécifique, la conteuse s’adapte au contexte

PROCHAINES DATES

Vendredi 18 Octobre / Théâtre de la Ruche / Nantes

 

Jeudi 16 Janvier 2020 / La K’artonnerie / Schweighouse

 

Vendredi 17 Janvier 2020 / La K’artonnerie / Schweighouse

 

Samedi 18 Janvier 2020/ Les Sentiers du Théâtre / Alsace

Jeudi 27 Février / Médiathèque la Wantzenau / Alsace

Vendredi 28 Février / Médiathèque Aguenau / Alsace

Samedi 4 Avril / théâtre de poche Thiviers (24800)

Ça commence avec deux vieux, deux tout petits vieux, deux très très vieux. Ça commence au tout début de la fin du commencement pour eux… C’est clair ? Vous savez, à cette heure pénible et délicate où le fond du jardin vous parait loin, tout simplement loin. Où le temps vous parait long, de plus en plus long, jusqu’à devenir décidément vraiment terriblement long… Cette histoire commence pile poil au moment où justement nos deux vieux étaient en train de se dire qu’ils seraient contents d’en voir la fin de cette vie-là.

 

Louis et Germaine, en équilibre sur le rebord du monde, se chipotent le bout du bec en attendant la fin, et puis un beau matin il y a la neige qui débarque et la vie toute pimpante qui recommence…

Sur fond de chant et d’accordéon, la conteuse nous déroule le fil de toute une vie. Au rythme des saisons, les personnages se dévoilent. Tantôt touchants, tantôt effrayants, ils nous rappellent à notre humanité trouble et contrastée où bonheur et folie se côtoient jusqu’à la fatalité. On y meurt discrètement, sans un bruit, avec fantaisie et délicatesse.

J’m’ennuie, qu’elle dit la vieille, j’m’ennuie et encore j’m’ennuie pour rester polie ! C’est tout de même long, non ? C’est tout de même drôlement long la vie… Tu veux que j’te dise mon Louis ? Eh bien j’m’emmerde, voilà c’est dit : j’m’emmerde !

La conteuse aborde avec élégance et poésie l’âge d’or de celle qu’on ose à peine nommer, à peine regarder sous peine d’être touché, celle qui met des rides au coin des yeux, des cannes au bout des doigts et de la lenteur dans nos pas. 

Louis quand il entend ça, il y a tout qui se recroqueville à l’intérieur de son pauvre cœur, ça lui  fait des réminiscences, m’enfin il se doute bien, c’est pas par méchanceté, il y a beaucoup de la solitude qui la fait causer comme ça la vieille, alors il attend tout doucement qu’elle ait piétiné comme ça tout ce qui leur reste de temps.

Voici la vieillesse sous toutes ses coutures, mesquinerie, poésie, peur de l’autre, de la mort, de l’ennui. On y valse, on y tricote mais on y meurt aussi, doucement, avec fantaisie et délicatesse. À travers une galerie de personnages tous plus rocambolesques les uns que les autres, la conteuse ose nous parler de la vie en faisant une place à la mort, la fameuse,  celle qui nous guette, nous inquiète…

Ce qu’ils en disent dans notre livre d’or…

(on vous recopie ces doux mots qui font plaisir)

« Merci pour cette évasion, ce doux moment qui fait du bien ! » — Sylvie • 10.11.18

« Je découvre ce soir le conte… et la barre est haute. Une merveilleuse invitation à l'imaginaire. Merci. » — Cécile • 10.11.18

« Une belle émotion. À la fin j'étais incapable de savoir depuis combien de temps je m'étais laissé embarquer. » — Didier • 10.11.18

« Une ode à la vieillesse poétique... Merci de m'avoir emmenée au fond de ce jardin enneigé, guidée par ce qui nous relie tous : l'amour ! » — Laetitia • 10.11.18

« Bravo pour tout... Happé dans l'histoire d'un bout à l'autre, c'était magnifique, continuez comme ça. » — Isa & Laurent • 10.11.18

« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vécu... Cette ambiance café-théâtre, c'est ce que le public aime. Cette scénette était emplie d'émotion, de connaissance de l'être humain. J'ai adoré, continuez comme ça, c'est trop beau ! » — D. • 10.11.18

« Une très belle rencontre et une excellente soirée. On est emporté dans cette belle histoire qu'on ne voudrait pas voir se terminer, continuez ainsi, c'est beau. » — Béa • 10.11.18

« Bis repetita : quel talent !!! Du grand art ! Surtout il faut continuer, des moments pareils sont rares. Bravo !!! » — Cathy B. • 10.11.18

« Quel talent et surtout quel bonheur de se laisser entrainer dans un univers si touchant ! Mille merci pour ce moment. » — Stéphanie • 10.11.18

« Bon sang, que le moment a été intense... On vous a présenté comme conteuse et j'ai assisté à un spectacle d'une étonnante actrice qui m'a capté du début à la fin en m'extorquant quelques larmes... Merci pour ce moment.  » — Cathy & Jean • 10.11.18

« Pour ce retour en enfance, au pays des contes, avec les yeux qui brillent et la respiration qui suit ton rythme de voix, un grand BRAVO et sûrement à bientôt.
Merci. » — Chantal • 10
.11.18

« 1000 Mercis !!! J'ai pu me remémorer des moments passés avec mes grands-parents...
Et maintenant, place au rêve, merci. » — Armande • 10
.11.18

« Bravo ! Belle présence, du rythme, des respirations, une belle histoire ! J'aurais voulu que ça ne s’arrête pas... » — Joëlle • 10.11.18